On trouve même très facilement 100 conseils pour couler sa boîte et c’est Thomas Pons et Sylvain Tillon qui les ont rédigés dans un livre préfacé par Xavier Niel. Dans cet article, je vous livre 5 Conseils extraits du livre.

1er conseil : modifiez votre business plan après chaque rendez-vous

Rien ne sert de changer de business plan à chaque rendez-vous pour le simple et uniquement raison que tout ne repose pas uniquement sur le business plan. Ce qui est important c’est qu’il soit cohérent avec qui vous êtes, les valeurs et la philosophie de votre entreprise et que chaque personne qui le lira puisse bien comprendre ce que vous comptez faire et comment. Votre business plan doit être à la fois simple et compréhensible pour tous.

2e conseil : votre entourage familial et amical est les meilleurs conseillers

Prenez garde, trop de conseils tuent le conseil. Oui, vous pouvez poser des questions auprès de votre entourage du moment que vous êtes en mesure de prendre du recul et d’analyser le pour et le contre de ce que vous avez entendu. Limitez-vous peut-être à une question ou un sujet à la fois afin de savoir faire le tri sur les informations que vous allez obtenir auprès de vos proches et dites-vous que personne n’est parfait ! Vous ne me croyez pas ? Lisez le conseil suivant.

3e conseil : Attendez d’être au top avant de vous lancer

Comme pour la peur que vous lirez dans le 4e conseil ci-dessous, l’être parfait n’existe pas, sinon cela ce serait. N’attendez pas d’être au top, sinon c’est une autoroute que vous offrez à vos concurrents. Vos clients vous accepteront comme vous êtes du moment que vous êtes en cohérence avec ce que vous vendez. Fouillez sur la toile et vous allez lire des histoires d’entrepreneurs qui se sont plantés plusieurs fois avant même de réussir. D’ailleurs, aux USA, si tu ne t’es pas planté au moins une fois, tu n’es pas pris au sérieux.

4e conseil : Si vous avez peur de prenez aucune décision

C’est naturel d’avoir peur, si vous avez peur c’est que vous êtes humain. Et accepté d’être humain s’est d’accepter de savoir faire des erreurs, de se tromper. Comment voulez-vous savoir si vous prenez la bonne décision, si vous n’essayez pas ? Fixez-vous un objectif mesurable assez simple pour commencer et faites-le grandir progressivement.

5e conseil : Au début offrez vos services cela vous fera des références

Ce dernier conseil pourrait à lui seul être l’unique conseil à ne pas faire voir le bannir de votre top objectif à réaliser avant la fin d’année. Le tout gratuit ne vous aidera pas à faire évoluer votre activité et à la rendre pérenne. Faite des échanges gagnants/gagnants uniquement avec des personnes qui peuvent être de vrai levier de croissance au sein de votre activité sinon cela ne sert strictement à rien d’offrir vos services uniquement dans le but de vous faire des références.

Vous trouverez d’autres conseils dans le livre les 100 conseils pratiques pour couler sa boîte.